Histoires d'art

L'art dans tous ses états !

La musicothérapie : tout ce que vous devez savoir

Posté by le Déc 7, 2016

Vous connaissez des gens qui n’aiment pas la musique ? Peut-être qu’il y en a. Mais je peux vous dire que c’est très rare. Et même si les goûts en terme de musique changent d’une personne à l’autre, personne ne vous dira ne pas aimer ce doux son qu’est la musique.

Quand on rentre d’une journée fatigante, qu’on est stressé, quand on se rend enfin compte que la journée est finie, il n’y a rien de mieux que de s’allonger un moment dans son canapé et d’écouter une musique douce, qui peut vraiment nous adoucir les mœurs.

Comment fonctionne la musicothérapie ?

               Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est nécessaire de répondre d’abord à une question essentielle : « qu’est-ce que la musicothérapie » ? En fait, cette activité désigne l’utilisation de la musique (de sons ou de voix) pour un but préventif ou curatif. Mais elle peut également être le support d’autres techniques, citons par exemple la relaxation ou encore la méditation. Enfin, c’est également le support d’expression corporelle quand elle est utilisée à viser psychothérapeutique.

               La musicothérapie peut s’employer sur plusieurs axes. Quand elle est considérée comme réceptive, le sujet écoute seulement des extraits musicaux, pour se relaxer ou encore s’apaiser. Quand elle est considérée comme active, le sujet crée lui-même une œuvre, il peut par exemple jouer un morceau de musique ou chanter.

               Les champs d’applications à la musicothérapie sont aussi très nombreux. Cela va de la simple détente musculaire et psychologique jusqu’à un support médical. Elle aide les femmes enceintes à mieux affronter la grossesse et l’accouchement, elle a des effets sur les troubles du comportement, elle a des bienfaits sur le travail avec les personnes autistes et handicapées.

               Le spécialiste en musicothérapie, qui est appelé musicothérapeute, doit suivre une formation complexe au cours de laquelle il apprendra à sélectionnera les œuvres adéquates à l’effet souhaité. En effet, chaque type d’instrument déclenche des sensations diversifiées. Le lac des Cygnes de Tchaïkovski a des vertus relaxantes, tandis qu’Ave Verum de Mozart a des vertus apaisantes.

La musique et ses bienfaits sur le stress

               Face à des évènements stressants, l’organisme dégage automatiquement de l’adrénaline. Et dans les minutes qui suivent, l’organisme dégage une autre hormone qui agit en renfort : le cortisol. Et si ce dernier ne revient pas à un niveau inférieur, il risque de chambouler la santé d’une personne. Dans ces évènements qui s’enchainent, la musique à un rôle indispensable : elle remet le niveau de cortisol à un niveau bas et permet donc de retrouver un état « normal ».

               Mais en plus de réduire le niveau de stress, la musique a également de multiples effets positifs sur le corps. Elle permet entre autres d’apaiser l’organisme, de donner une bonne humeur, de stimuler la mémoire, de combattre l’insomnie, de booster le système immunitaire. Et en terme de psychologie, la musique aide aussi à diminuer le rythme cardiaque, baisser la tension artérielle et diminuer la fréquence respiratoire.  

La musique contre la douleur

               Oui, la musicothérapie agit aussi grandement sur les personnes hospitalisées. La musique permet non seulement de réduire le niveau de stress, mais permet également d’apaiser la douleur. C’est une forme de thérapie excellente pour les personnes qui doivent subir des traitements lourds ou encore des opérations chirurgicales.

ache-19005_1280

               La musique aide les patients à mieux se détendre avant de passer dans le bloc opératoire, mais c’est aussi un excellent moyen pour mieux récupérer après l’intervention en optimisant la relaxation et en baissant la tension de douleur postopératoire.

La musique et les ondes cérébrales

               Parmi les fonctionnements principaux de notre cerveau, il y a la production constante d’impulsions électriques, qui peuvent être mesurées grâce à un électroencéphalogramme ou EEG.

               Ces ondes cérébrales sont alors mesurées en hertz. En étudiant ces ondes cérébrales, on a pu classer ces derniers et les mettre en rapport avec une sensation particulière. Les ondes delta (entre 0,5 et 4 Hz) prouvent un état de sommeil long et profond, les ondes thêta (entre 4 à 7 Hz) prouvent un état de relaxation profonde en plein éveil, les ondes alpha (entre 8 à 13 Hz) sont liées à la relaxation légère et l’éveil calme, les ondes bêta (de 14 Hz à au-delà) sont liées aux activités du quotidien et enfin les ondes gamma (à plus de 30 Hz) marquent une grande activité cérébrale.

               Un problème peut se poser si les ondes cérébrales sont coincées dans une mauvaise fourchette. Je vais donner un exemple. À un moment, il se peut que les ondes restent dans une fourchette bêta alors qu’on a vraiment envie de dormir. Ce phénomène peut être causé par le stress, qui garde le système nerveux en état de veille. Certaines musiques peuvent stimuler les différentes ondes pour aider à se détendre. À l’inverse, les autres musiques poussent à la concentration quand le cerveau est un peu en veille.

La musicothérapie pour se mettre en bonne condition

               Comme tout le monde n’a pas d’outils adéquats pour vérifier les ondes acoustiques, il est nécessaire d’aller chez un musicothérapeute afin de trouver les meilleurs sons qui sauront donner l’effet voulu.

               Une fois que vous aurez trouvé la bonne musique, vous pouvez tout à fait pratiquer des séances seul quand vous serez à la maison. Mais pour que les séances donnent de bons résultats, il faut mettre toutes les chances de son côté : allez dans un endroit bien calme, videz votre esprit, faites en sorte de ne penser à rien, concentrez-vous seulement sur la musique, écoutez cette musique tous les jours pendant 3 semaines, ensuite espacez l’écoute. Faites comme si vous prenez un médicament.

La musicothérapie et les enfants

               La musique est aussi une manière ludique et motivante pour l’enseignement des enfants. Surtout ceux qui ont des besoins éducatifs spécifiques. Il est indéniable que par l’intervention du milieu de la musique, plusieurs compétences indispensables dans la vie seront apprises aux enfants. En plus, apprendre et jouer de la musique aide dans la croissance d’un enfant.

microphone-1209816_1280

               Tous les enfants ont ce besoin de s’exprimer et en jouant d’un instrument de musique il peut exprimer sa créativité ainsi que ses émotions. Peut-être que la musique n’est pas une thérapie pour plusieurs personnes, mais au fait elle l’est vraiment.

               Les séances de musicothérapie peuvent grandement aider les enfants qui ont des difficultés à entendre, voir, bouger, penser ou répondre. En effet, ce n’est pas seulement la musique que vise la musicothérapie. C’est surtout la stimulation cognitive, l’expression de soi, la conscience et l’augmentation des mouvements motrices.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *