Histoires d'art

L'art dans tous ses états !

J’ai testé : participer à une vente aux enchères

Posté by le

J’en ai souvent entendu parler mais jamais je n’aurais eu l’idée de me rendre dans une salle de vente avant cet apéro chez un couple d’amis. Leur maison est une véritable caverne d’Ali Baba du coup je n’ai pas hésité à leur demander où je pourrais moi aussi me procurer des petits trésors. Leur secret ? Ecumer les ventes aux enchères. C’est donc en leur compagnie que je tente l’expérience, bien décidée à m’offrir des objets exceptionnels pour habiller mon appartement.

Qu’est-ce qu’une vente aux enchères ?

Le principe de la vente consiste à attribuer un objet ou un groupe d’objets (le lot) au plus offrant. Le commissaire-priseur reconnaissable à sa voix de stentor et son marteau à la main anime la vente et incite les participants à faire grimper les offres.

vente aux encheres

Mon expérience à une vente aux enchères

La vente est forcée lorsque les lots sont issus d’une saisie. A l’inverse, elle est volontaire quand la décision de vendre résulte du propre choix de l’actuel propriétaire.

Comment se déroule une vente aux enchères ?

Etant novice dans le domaine, j’ignorais totalement qu’une vente aux enchères se déroule en plusieurs étapes. Heureusement pour moi, mes amis ont été prévenants et ils m’ont tout expliqué en amont.

J’ai donc appris que la maison de vente n’est pas la propriétaire des lots vendus. Elle représente simplement les vendeurs qui restent anonymes. Ces vendeurs proposent des objets qui sont d’abord expertisés pour déterminer leur valeur. Ce sont encore des experts qui se chargent de l’authentification en fournissant un certificat qui atteste de l’origine, de la période de fabrication et de l’identité de l’artisan/artiste.
Il est donc possible que plusieurs vendeurs se cachent derrière les lots présentés à l’occasion d’une même vente.

Les maisons les plus prestigieuses mettent un catalogue à la disposition des acheteurs potentiels. Ce catalogue peut être mis en ligne, fournissant des descriptions détaillées sur chaque objet comme son histoire, la technique utilisée pour sa fabrication, etc. Mes amis m’avaient indiqué le site de la maison en charge de la vente à laquelle ils m’invitaient. J’ai donc pu profiter de cet avant-goût, prenant le temps de bien regarder chaque photo. Internet aidant, j’ai fait des recherches pour mieux comprendre les informations fournies histoire de m’assurer de ne pas me tromper.

Quelques jours avant la vente, les personnes intéressées peuvent voir les lots à l’occasion d’une exposition. Mes amis m’ont emmenée avec eux pour ce qu’ils appellent “mission de repérage”. J’étais comme une enfant dans une confiserie devant tous ces beaux objets. J’ai pu les observer de près, noté les détails les plus intéressants. J’avais compris que l’exposition permet de se faire une idée du budget à prévoir. En effet, voir les lots à l’avance aide à déterminer combien on est prêt à payer pour les avoir. De plus, même si les photos sont très bien faites, il y a des détails qui peuvent nous échapper si on consulte uniquement le catalogue.

L’exposition est aussi l’occasion de discuter avec des experts en la matière. Si vous avez des questions, c’est le moment de les poser afin d’en savoir plus sur les différents lots qui ont retenu votre attention.

Le jour J, nous avons pris soin d’arriver en avance pour avoir de bonnes places. Mes amis ont demandé des “paddles”, ces sortes de panneaux numérotés qu’on lève pour enchérir. Ils m’ont expliqué qu’il n’est pas obligatoire d’en avoir, on peut juste se contenter de lever la main mais un paddle ça fait toujours plus chic.

La vente a commencé. Le commissaire-priseur a présenté le premier lot en annonçant le prix de départ. Les habitués levaient leurs paddles ou leurs mains à une vitesse qui m’échappait. D’autres se contentaient de hocher la tête pour signifier leur enchère. A un moment, on entend une fois forte qui annonce un prix qui dépasse largement le palier des enchères auquel le commissaire-priseur se tenait jusque-là. Ce dernier est tout content de voir l’intérêt porté au lot et l’atmosphère se réchauffe dans la salle. Les intéressés bataillent à grand renfort de doigts, de panneaux… pour gagner le lot. Les nouveaux comme moi étaient plus timides.

Lorsque plus personne ne renchérit, le commissaire-priseur abat son marteau sur la table et annonce à voix haute “adjugé!”. C’est donc le dernier enchérisseur qui l’emporte.

Un nouveau lot est présenté et les enchères se poursuivent.
A la fin de la vente, chaque acquéreur paie puis récupère ses lots. Il y a quelques frais supplémentaires à prévoir, notamment la commission de la maison de vente.

Mon avis sur cette expérience

Les prix d’adjudication m’ont particulièrement étonnée. Des lots qui n’avaient pas de valeur particulière à mes yeux suscitaient l’engouement des connaisseurs qui n’hésitaient pas à mettre le prix fort. D’autre part, les pièces vraiment exceptionnelles trouvaient preneurs pour trois fois rien. Je faisais partie des heureux acquéreurs d’objets uniques au meilleur prix. En tout cas, j’ai appris que grâce aux ventes aux enchères, il n’est pas obligatoire d’être richissime pour disposer d’une collection valeureuse.

Vous n’avez pas encore vécu l’expérience d’une vente en salle ? C’est quelque chose que je recommande chaudement. Je vous conseille de ne pas oublier le certificat d’authentification au moment de récupérer vos lots. Si un jour vous décidez de vous en séparer, le certificat en question attestera de la valeur de l’objet et vous pourrez en tirer le meilleur prix.

La vente aux enchères, c’est un univers de tentation tant il y a de merveilles que l’on souhaite s’offrir. Dans l’idéal, mieux vaut se rendre à l’exposition préliminaire. Vous pourrez ainsi fixer un budget plus précis par rapport à ce que vous verrez “en vrai” et non en photo. Les enchères grimpent ? Il sera judicieux de ne pas dépasser votre budget ou à défaut de faire l’impasse sur d’autres lots qui vous intéressent un peu moins.

D’après mon expérience, la vente aux enchères n’est pas seulement commerciale. C’est un spectacle auquel vous pouvez participer activement. Ne vous laissez pas intimider si certains enchérisseurs semblent prêts à tout pour remporter les lots qui les intéressent. Focalisez-vous sur les objets que vous souhaitez vraiment acheter et prenez plaisir !

Avoir été entraînée dans cet univers par des amis qui s’y connaissent a été un réel avantage et la bonne organisation de la maison de vente m’a également beaucoup aidée. En toute franchise, je ne pensais pas y prendre goût et pourtant j’ai déjà hâte d’assister à la prochaine. Je serai bientôt de passage sur la Côte d’Azur, je ne manquerai donc pas de me rendre à de nouvelles ventes aux enchères chez HDVNice.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *